Etape 19/19  Bayreuth Bamberg Nurnberg Bad Durrheim


Fait partie de notre voyage desination Russie mai-juillet 2009


Album Picasa     Etape précédente     FIN     Liens sur les 19 étapes
090720 Bayreuth Bamberg Nurnberg Bad Durrheim

Diaporama >

 

Livre de bord


18.07. Dresde – Bamberg
Cette nuit il a enfin plu et la température de ce matin est idéale pour voyager. Nous vidangeons et faisons de l’eau au caravaning center situé à une 10aine de km et prenons l’autoroute pour Bayreuth et visitons l’opéra. Puis ils restent  70km pour Bamberg.
Ici tout le centre ville est chamboulé. Il manque un pont, le stationnement n’est plus accessible au CC et c’est le weekend des spectacles de rue. Pour finir nous trouvons refuge avec notre CC de plus de 7m dans le parking en face de la piscine. Il est mis à disposition gratuitement par la ville de Bamberg pendant le Samedi et Dimanche. C’est super, nous sommes 3 CC et à un jet de pierre de la vielle ville. Par contre nous avons perdu nos amis depuis deux jours.

Le centre de Bamberg est bondé de monde les artistes de rue sont au programme et le spectacle est partout. Nous nous laissons tenter par des Thüringerwurst XXL d’environ 35 cm de long et les meilleures crêpes de Bamberg, énormes et avec ça même pas mal à l’estomac. De retour au CC une attaque de paupières nous fait rater le laser show.


19.07. Bamberg – Nuremberg
A chaque fois que les cloches des églises sonnent ce matin, il se met à pleuviner. Comme il y a énormément de clochers à Bamberg à 9h30 il pleut vraiment.
Cela ne nous arrête pas pour prendre le bateau touristique à 11h00 pour longer un canal qui se jette dans le canal du Main au Danube. Bamberg est un arrêt incontournable pour les nombreuses croisières qui relient Budapest à Amsterdam. Jusqu’à 5 luxueux bateaux par jour accostent dans le port marchand et ce sont surtout des touristes Australiens ou Américains qui font ces trajets. Un rayon de soleil nous accompagne au retour et nous montons à la cathédrale, passons les ponts romantiques, déambulons dans les jolies ruelles et admirons les belles maisons peintes.
Dans l’après-midi nous partons pour Nuremberg.

Nous nous garons près des constructions monumentales de l’Arena commencées par Hitler et parcourons le site. Heureusement que nous avons les vélos, à pied il faut une journée. Le parking CC est dans un état lamentable mais c’est le seul de ceux que nous ayons vu qui n’ait pas l’air d’un coupe-gorge et pour aujourd’hui nous avons en assez alors, nous restons.

 

20.07. Nuremberg – Blaubeuren
Il fait 15 degrés ce matin dans le CC. Nous nous écartons un peu de notre route pour visiter Blaubeuren. Dans cette région les enfants ont les vacances d’été début août. Sur la place CC de Blaubeuren il n’y a presque pas de CC c’est pourtant un très joli coin. Roland revient gelé de la piscine et nous nous réchauffons en faisant un tour en vélo à la résurgence de la Blau (Blautopf) et une petite promenade à pied.

 

21.07. Blaubeuren – Bad Dürrheim
Ce matin il fait beau et chaud et nous descendons le long de la Blau sur le Donauradweg mais il faut récupérer le CC et en route pour Bad Dürrheim qui est pour nous une étape incontournable. A la sortie autoroute, juste avant d’arriver nous avons 9000km parcourus au compteur depuis début mai.
La place de CC est toujours aussi énorme et pleine. Nous finissons par trouver nos amis qui y sont depuis 2 jours. Ils ont eu la surprise de constater qu’ils avaient transporté une bouteille de gaz défectueuse pendant 9000km ! Ils sont donc venus plus vite au point de rencontre car à défaut de gaz, il faut de l’électricité pour le frigo.

22.07. au 26.07. Bad Dürrheim
Ce sont les vacances ! Nous lisons le journal du club Bad Dürrheim et choisissons des activités pour la journée. Le ciel est couvert et nous partons à la zone commerciale pour acheter de nouvelles housses de sièges pour le Ford. Roland va aux bains (Solebad) et je prends un court de tressage de lavande. Ce soir il y un concert pop avec une profusion de laser dans la rue piétonne. La sono est tellement forte que les badauds s’installent sur les terrasses des cafés voisins fermés malgré le peuple. Nous y sommes aussi, dégustant d’une bonne glace.

 

23.07.
Ce sont toujours les vacances. Cet après-midi nous avons le passage d’une zone orageuse venant du sud. 50% d’eau, 50% de sable du Sahara. Massage et soins aux Thermes Solebad. Le soir il ne pleut plus, mais le concert a été déplacé à l’intérieur, donc pas de musique à l’oeil.


24.07.
Ce matin déjeuner au soleil devant le CC. Nos amis de route nous quittent pour rentrer à la maison. Depuis bientôt un mois nous les avons souvent croisés au hasard de nos visites et c’était toujours très sympathique et spontané car pas programmé. Cet après-midi nous nous joignons au club de vélo de Bad Dürrheim pour un tour de 40km. Il y a 4 femmes, 13 hommes, 4 vélos électriques dont les nôtres et 13 vélos normaux. On a foncé. Cela m’a changé d’il y a 3 ans ou j’étais toujours dernière. Comme toujours c’est une chouette équipe. Le soir le concert est à l’intérieur.
25.07.
Le temps devient changeant. RàS sauf le Tour de France à la TV. C’est la montée au Mont Ventoux. Mais les dès sont pipés, toute une histoire pour rien et 600 mil spectateurs au soleil.

26.07. Bad Dürrheim – retour à la maison.
Il fait beau mais le cœur n’y est pas. Cela va faire un drôle de boulot pour ripoliner le CC. Il y a du sable et de la poussière dans tous les coins et le diesel et l'asphalte des routes a laissé des traces sur la carrosserie.

 

Considérations finales :

  • Nous n’avons pas eu beaucoup de bouchons vu que nous avons pris beaucoup de routes secondaires, généralement en bon voir très bon état.
  • Par contre si l’on traverse une zone de travaux il faut compter en général entre 10 et 20km de dérangement mais c’est la plupart du temps assez fluide car ce sont des hommes qui régent le flux des véhicules.
  • Ce qui m’amène à la considération de la propreté : En Suisse ce sont des machines qui passent de temps en temps. Dans les pays de l’Est-ce sont des balayeurs qui par le simple fait de leur présence empêchent le commun des mortels de jeter des objets par terre.
  • En ce qui concerne les accidents, nous en avons croisé 1 grave en Lettonie sur 9261 km et 4 ou 5 accrochages surtout à Moscou. La présence omnipotente de radars et de patrouilles de police tout au long du voyage (inclu Russie) doit y être pour quelque chose.
  • Le groupe francophone était composé de gens ayant tous une bonne expérience du CC et de parcours en convois. Nous n’avons eu aucune amende sauf en Allemagne nous avons été flashés  légèrement en dessus des 50km autorisés.
  • Le CC nous a fidèlement déplacé, hébergé et chauffé. A part les km parcourus il est le même que lors du départ ce qui n’est pas le cas pour tous les véhicules.
    Les intégraux semblent plus fragiles et de toutes manières plus c’est sophistiqué, plus c’est sujet à des pannes.
  • Les CC Alko surbaissés nouvelle génération ont donné souvent bien des soucis à leur propriétaire. Les routes bosselées, les ferries, les montées courtes et raide, les passages à niveau, sont galère, galère. Ce sont de jolies voitures, mais les pare-chocs s’arrachent comme de rien.
  • A signaler que nous n’avons jamais eu de problème de Diesel tant en ce qui concerne son approvisionnement que sa qualité.

J’espère que mon rapport journalier vous encourage d’aller dans ces pays. Nous avons eu le beau temps, nous n’étions pas pressés et cela rend le déplacement intéressant et non pas fatiguant.

Après 3 mois de route dur... dur... de rentrer à la maison.

FIN Ina le 27.07.09