Etape 4/19 Augustow Trakai Vilnius

Etape 4/19 Augustow Trakai Vilnius

Fait partie de notre voyage desination Russie mai-juillet 2009

Album photo Etape précédente Etape suivante Liens sur les 19 étapes
090526 Augustow Trakai Vilnius

Diaporama > 

 

27.05 Augustow – Druskininkai

Il n’y a rien à signaler. Nous sommes toujours dans la zone couverte par le traité de Schengen, donc pas de poste frontière. Les routes sont impeccables, le guide Michelin nous parle d’un paysage bucolique et c’est sans encombres, sur des routes peu fréquentées que nous arrivons au joli camping de Druskininkai avec de magnifiques installations, sauf la machine à sécher le linge qui est généralement inconnue dans les pays de l’est européen, mieux vaut donc choisir un jour plutôt beau pour entamer une grande lessive. Ce qui est le cas à notre arrivée. Nos amis se lancent donc dans la lessive et nous partons visiter le Gruto Parkas.

Un musée à ciel ouvert dans lequel un collectionneur a réuni des monuments staliniens et autres souvenirs de la période communiste. C’est une révision de l’histoire en accéléré et même le ciel en devient tout noir. C’est donc à fond le moteur des vélos électriques que nous rentrons. Nous nous arrêtons à un supermarché pour acheter du pain et comme en Suisse, on ne sait pas lequel choisir tellement il y a de sortes. Le reste de l’assortiment est incroyable, sauf les fruits et légumes immangeables car plutôt ‘’passés’’. Nous rentrons juste avant la pluie.

Ce soir il y a au camping : 4 Suisses, soit 2 VD, 1 BE, 1 ZH, 1 Autrichien, 1 Allemand, 1 Lithuanien, tous des camping-cars et… 1 Hollandais à vélo dans une mini tente. Nos amis ont leur linge mouillé qui sèche dans leur « salle de bains », soit, on étend le linge, on enclenche le chauffage électrique, on ouvre grand la fenêtre, on ferme la porte et le tour est joué. Le lendemain tout est sec.

 

 

28.05 Druskininkai

C’est jour de paye en Suisse. Tout compte fait nous avons bien travaillé ce mois, car nous voilà bientôt 30 jours en route.

Soleil ce matin, un brin de ménage et nous partons en vélo pour prendre un rendez-vous dans un des centres thermal et choisissons le paquet Golden Moments, 1h30 pour CHF 30. Cela commence par un sauna/hammam, puis un bain de bulles et de jets d’eau dans une petite piscine chaude et salée, puis nous passons sur une table en marbre pour nous faire savonner au gant de crains, doucher et enduire avec un mélange de miel. Puis re sauna/hammam, re piscine, longtemps, puis douche et enfin massage de tout le corps aux huiles essentielles. En sortant, nous flottons sur un petit nuage et nous regrettons que ce Druskininkai soit au bout du monde. Alors, comme nous sommes tellement bien et qu’il pleuvine sur le toit du camping car, il faut faire attention de ne pas tomber dans les bras de Morphée à 19 heures.

 

29.05 Druskininkai – Trakai

Nous arrivons à Trakai où il est impossible de se garer avec le camping-car. Nous nous rendons au camping local où les prix, sous l’effet Vilnius Capitale de la culture européenne 2009, ont explosés et le service par contre s’est réduit à zéro. Cependant il y a un très joli restaurant surplombant le lac et l’on y sert la spécialité, les cepelinai (de zeppelin quenelles de pommes de terre farcies à au fromage et/ou viande).

Mais le vent se lève et amène la pluie.

Quand la pluie s’arrête nous partons en vélo visiter le château de Trakai, principal centre d'attraction de la ville et parcourir les rues bordées de maisons multicolores en bois.

 

Ce soir nous sommes entourés de camping-caristes français, plutôt râleurs, qui nous tournent le dos car ‘’eux’’, ils vont en Russie. Nous sommes finalement bien contents de ne pas être des leurs et nous nous garderons bien de leur dire que nous y allons aussi ‘’nous’’.

Pour clore cette journée, une partie de Rummikub avec nos amis et c’est Monsieur qui gagne, contre toute attente, normalement c’est sa femme. Aussi nous sommes bien au chaud grâce au chauffage électrique qui ronronne depuis un mois tous les soirs. Il est utile de préciser que recharger des bouteilles de gaz dans ces régions est pratiquement mission impossible et nous devrons tenir encore 2 mois avec notre stock de 2x11kg.

30.05 Trakaï – Vilnius

Le temps à une fois de plus changé, cette fois c’est l’été, il fait beau et chaud. C’est une partie du parking des halles d’exposition de Vilnius qui a été transformé en camping. Il y a tout le confort, machine à laver et à sécher, douches, tout est neuf. Le camping est vide, nous sommes les premiers clients car il ouvre officiellement le 1er juin. Alors nous ‘’essayons’’ de nous installer ici où là.

Une pause café et nous prenons le bus qui nous mène au centre ville. Il y a foule, c’est samedi. Nous aussi flânons dans les rue, cherchons l’office de tourisme qui a changé d’adresse par rapport au guide vert, montons sur le point de vue, redescendons en ascenseur en resquillant car il faut payer en bas et il n’y a personne au guichet. Si l’on n’est pas sportif pour enjamber la barrière, il faut remonter et descendre à pied ! Un long apéro ce soir, une douche, un peu de télé, ça fonctionne, nous avons lu le mode d’emploi, et toujours 25 degrés à 21h30 du soir.

 

31.05 Vilnius

Pour moi ce seront trois grosses machines à laver. En attendant je regarde le match de Nadal qui se fait battre en 8ème de finale à Roland Garros. Ça se gâte aussi pour moi, la dernière machine s’arrête en plein milieu du cycle. Et tonnerre de Brest il faut tout finir à la main car le Dimanche il est impossible de trouver un mécanicien. Heureusement mon homme revient de sa visite de Vilnius pour me donner un coup de main.

Pendant qu’il y en a qui bossent, il a été sur la tour de la télévision, symbole de la résistance contre l’occupant soviétique et a exploré le Vilnius baroque. Porte de l’Aube et St-Thérèse, St-Esprit, St-Casimir, Hôtel de ville, le quartier de la république d’Uzupis

 

 

le pont au cadenas, le café Uzupi et la petite sirène près de laquelle il a pris une bière. Puis une messe à St-Anne avec un chœur magnifique, puis la cathédrale où un soliste se produit. Bref, il est un peu fatigué et enchanté de se trouver mêlé à des activités aussi terre à terre qu’une grosse lessive à faire à la main. Heureusement qu’il fait chaud, la chambre à lessive est transformée en piscine.

Etape suivante >>