6 Zilupe Moscou

Etape 6/19 Zilupé Moscou

Fait partie de notre voyage desination Russie mai-juillet 2009


Album photo Etape précédente Etape suivante Liens sur les 19 étapes
090612 Moscou

Diaporama>

 

10.06: Douane Lettonie-Russie – Nelidovo (Russie) - 360 km effectif 5 km (progamme)
Le matin notre guide rencontre le groupe près de la douane Lettonie-Russie:
Assistance à la frontière Lettonie/Russe arrivée le soir et arrêt à Nelidovo, sur la route Riga-Moscou.
Comme nous avons attendu 18 heures pour passer la douane nous ferons les 300 km prévus le lendemain.

Livre de bord
5h45 Réveil
6h00 Arrivée des deux jeunes italiennes, nos guides.
7h00 Après quelques détours nous prenons notre place dans la déjà très longue queue d’attente.
11h00 Nous apprenons que les véhicules à l’avant de la queue vendent leur place à Euro 50.--.
16h00 Encore 9 voitures et c’est au premier camping car allemand à passer la frontière.
16h05 Un drame se joue. Un camping car a de l’eau dans son réservoir du diesel !
16h40 Le propriétaire du Monster Engin a trouvé comment purger. Ça pu le diesel mais nous avançons de 150m.
16h50 Il faut recommencer à purger le réservoir du diesel. En attendant nous sommes devant un WC Mobile et nous vidangeons les eaux usées des camping-cars.
22h25 Nous avançons la montre d’une heure car nous sommes à la douane Russe après 14h30 d’attente.
00h30 Une montagne de papier plus tard nous avons passé la douane.

En 18 heures nous n’avons fait que 5 km grace à la superbe organisation et au zèle de la douane russe et... des moustiques (4 pistes et une seule d'ouverte) et la nuit sur le parking TIR situé après la frontière sera courte.

11.06: Douane Lettonie-Russie - Nelidovo - Moscou - effectif 650 km (progamme) Sur une route infernale
Départ de Zilupé et arrivée à Moscou si possible avant la nuit.

Livre de bord
Selon le programme nous aurions dû faire 300km hier. Nous ferons donc 610 km aujourd’hui. Sur la carte c’est un trait tout droit. La réalité est toute autre. C’est un brin de conduite de 6h00 du matin à 21h00 du soir avec un petit arrêt de 2 heures pour déjeuner et récupérer.
Voici donc en quelques mots l’état de la route jusqu’à l’autoroute commençant 200km avant Moscou. Bonne, très rarement, béton cassé réparé - rarement, béton cassé avec des trous - passablement et le reste des 400 km est une espèce de patchwork pour spécialistes ‘’off road’’ frisant la dentelle avec des bosses et des creux (baignoires) ou encore terrain d’exercice pour 4x4 en mal de montrer de quoi ils sont capables.
Quand à la circulation à Moscou un soir avant la fête nationale, il faut avoir fait 600 km dans des conditions dantesques, être complètement crevé avoir dépassé le seuil de l’auto dopamine pour s’y lancer avec 7 CC, collés à se toucher les uns aux autres, tourner 1h30 dans les bouchons, passer à côté des accrochages, etc.
Comme par miracle voilà la récompense : une magnifique place au bord de la Moskova, au soleil, il fait chaud et nous fêtons un anniversaire au champagne. A minuit et demi nous allons finalement nous coucher non sans dédier une petite pensée au Ford d’avoir tenu bon. RàS.

S’il avait fallu nous vacciner c’est fait.
On pourra dorénavant tout supporter.

Parole de chauffeur

12.06: Moscou (progamme)
Journée entièrement dédiée à la visite de la capitale russe, en autobus et avec l’assistance d’une guide professionnelle:
La fameuse Place Rouge, Visite du Kremlin et de ses superbes cathédrales, promenade au centre ville.
Retour au parking en fin d’après-midi

Livre de bord
Ce matin briefing avec le responsable de www.San Peterbourgo.it, notre agence de voyage. Puis les 14 francophones prennent place dans un très joli minibus pour visiter quelques endroits de Moscou. Malheureusement la Place Rouge vient d’être fermée pour célébrer la fête nationale. C’est n’est plus à un défilé militaire, mais à un méga concert auquel les moscovites peuvent assister ce soir. Puis nous déambulons sur les 800m de la rue Arbat, seule rue piétonne de Moscou.
Nous visitons la magnifique cathédrale du Christ Sauveur entièrement restaurée. Staline l’avait transformé en bains publiques. Notre guide nous explique la religion orthodoxe hors sanctuaire car à l’intérieur il y a une grande ferveur et il est interdit de parler.
Puis nous allons au supermarché. C’est absolument comme chez nous. Vive la mondialisation, le capitalisme et toutes ces choses qui rendent la vie monotone, car les articles russes, ne sont pas légion.
Le guide poursuit avec le cimetière de Novodevichi où reposent tous les Grandes figures de Russie sauf les tsars. Nous mangeons en vitesse et à 16h00 une nouvelle guide nous amène dans :
Le métro de Moscou pour visiter les gares monumentales et pleines de chef-d’œuvre construites sous Staline. Tout est dans un état impeccable, pas un tag, rien de cassé ni de détruit, pas de papiers par terre non plus. Les gens respectent leur patrimoine.
Les jeunes filles sont habillées à la dernière mode. Il est vrai qu’aujourd’hui , jour de Fête Nationale, bien peu de gens travaillent et métro est plutôt vide. Après une traversée aventureuse d’une route à 4 voies, nous prenons un bateau pour faire un tour sur la Moskova. Nous passons devant nos camping-cars puis, plus loin, devant le Kremlin. De retour aux camping-cars, les 4 Vaudois installent la table face à la Moskova pour manger une bonne grillade de viande russe, boire du vin chilien, voir passer les bateaux dansants et tout cela avec un temps magnifiquement chaud. Le reste du groupe a réservé l’option un repas par jour qui sera globalement décevante selon les participants.


13.06: Moscou (progamme) Deuxième journée de visite en autobus à Moscou. Dans la matinée,
Promenade au centre dans les rues les plus caractéristiques de la capitale russe, parmi lesquelles la fameuse rue Arbat, rue piétonne, riche de magasins et cafés de toute sorte.
Dans l’après-midi départ en métro et visite des plus belles stations, authentiques chefs-d’œuvre de l’époque communiste.
Ensuite, excursion en bateau pour admirer depuis la Moskova la beauté et le charme du kremlin et des principaux monuments du centre ville.

Livre de bord
Ce matin, tour de ville avec une guide moscovite. Sous un ciel bleu nous visitons plein d’endroits de cartes postales dont notamment l’Université Lomonossof Moscou, vue sur le Couvent de Novodevichi,

le monastère de Smolny et nous finissons sur la Place Rouge ou il y a un monde fou partout, pourtant cette place est immense. Nous allons manger avec les autres au resto et repartons pour la visite du Kremlin. Il y a des queues de gens comme à Disneyland. Alors en avant pour le plus gros canon du monde, la plus grosse cloche du monde et la place des cathédrales.

Nous nous arrêtons là, d’autres visitent encore le trésor qui mériterait une visite prolongée à part. Ce soir nous allons au Cirque de Moscou du Boulevard Tsvetnoy, qui a son propre théâtre et un spectacle à couper le souffle.

14.06: Moscou (progamme)
Journée libre dédiée au shopping et aux visites individuelles.

Livre de bord
C’est jour de repos. Tout le monde dort longtemps, ensuite chacun dispose de sa journée à sa guise. Nous restons dans l’enceinte du stade olympique et gardons un chien nommé Gitane. C’est un adorable terrier géant qui somnole toute la journée, mais se réveil dès qu’une odeur de viande passe dans ses narines.
A 20h00 nous prenons le métro pour la Place Rouge. Nous déambulons parmi les stands de souvenirs à l’extérieur du mur puis entrons au Goum, l’ancien magasin d’état bordant toute un côté de l’immense Place Rouge.
Aujourd’hui ce ne sont que des boutiques de prestige, toutes les marques sont présentes. Cependant c’est le traiteur avec ses produits sélectionnés de la terre entière qui nous attire. Rares sont les articles en-dessous de CHF 20.--, même le tout petit pot de confiture italienne. Aussi il est tout à fait possible d’acheter des Bordeaux à passé CHF 1000.—. Au rayon fromage il y a du gruyère de l'Etivaz et de la Tête de Moine. Bref, nous flânons et nous salivons.
Peu avant 22h00 nous sortons et la place est éclairée par les chauds rayons du soleil couchant. Une orgie de photos plus tard nous rencontrons des amis camping-caristes et c’est à six que nous attendons l’illumination de la Place Rouge. Comme le ciel est clair, il faut attendre 22h45 et alors ça s’embrase et c’est magnifique. St Basile le Bien Heureux semble sortir d’un conte enchanté.

Nous sommes encore presque seuls sur la place, mais déjà au loin une foule grouillante arrive. Comme des fourmis, des groupes de touristes traversent la place, click-clac Kodak puis sont pressés de retrouver leur bus. Nous prenons cependant notre temps pour goûter le moment présent et rentrer en métro, il est 01h00. Zen.

 

Etape suivante >>