Antalya vers la Cappadoce Göreme

Etape 1/2 La Cappadoce d'Antalya à Göreme

Fait partie de notre voyage desination Turquie - Cappadoce en mars 2009

Album photo                   Diaporama               Etape suivante >>  
090326 Turquie Capadoce 1

 

1er jour : Arrivée 25.03
Première nuit à Antalya.


2ème jour: Antalya – Konya 26.03
Un trajet très varié nous amènera aujourd'hui à Konya, l'ancienne capitale des Seidjoukides.
La province de Konya est en superficie, la plus grande province de Turquie et aujourd'hui, l'une des plus importantes régions industrielle et universitaire du pays. Konya est même appelée «l'oasis verte » en raison de ses nombreux espaces verts, ruisseaux et rivières qui lui confèrent une atmosphère très détendue.
L'emblème de la ville est le mausolée de Mevlana Dschalal ad-Din Rumi, le fondateur de l'ordre des Mevlevi que nous visiterons aujourd'hui. Ce mausolée monumental, construit sous la forme d'un immeuble, est le lieu de pèlerinage d'innombrables religieux musulmans et adeptes du soufisme.
Le soufisme prône l'existence d'une connaissance cachée ('ilmoul Bâtin) et cultive volontiers un idéal de non-attachement aux choses de ce monde et de combat intérieur contre le vice. On atteint ce but suprême par une danse, la fameuse «Sema» littéralement en entrant en transe.
Les derviches tourneurs de Mevlevi, organisés en plusieurs groupes bénéficient aujourd'hui encore d'un immense degré de notoriété et sont devenus une attraction touristique. Durant leurs danses, les derviches tournent tels des toupies, autour sur leur propre axe, afin de parvenir à un état transcendantal second.
Dans le passé, l'ordre musulman soufi des derviches avaient beaucoup de pouvoir auquel appartenaient certains hauts fonctionnaires et fondateurs de l'ordre. Nous visiterons entre autre la ville mais aussi le couvent Mevlana (patrie du plus mystique des poètes persans), là où fut fondé l'ordre des derviches tourneurs. Le couvent transformé aujourd'hui en musée d'Art islamique, représente un trésor de l'art turc. Nuitée à Kenya.


3ème jour: Konya – Cappadoce 27.03
Le matin, visite du caravansérail de Sultanhani, érigé en 1229 et l'un des mieux conservés. Sur une superficie de 5'000m2, ce caravansérail ressemble à une forteresse. Les constructeurs des ces monuments et des ces caravansérails étaient pour la plupart des sultans, quelques rares vizirs ou de riches marchands. Ces endroits protégés servaient surtout à assurer la sécurité et garantir le commerce sur les routes.
Le point fort de notre excursion s'achèvera avec la visite d'une ville souterraine de Serhatli. Impressionnant d'admirer ce que l'homme a construit ici : des cités troglodytes ayant servi de lieux de refuge à plus de 20'000 personnes. Dans cette région, on pense qu'il y aurait plus de 50 de ces villes souterraines très peu ouvertes au public.
Le soir, nous atteindrons notre hôtel en Cappadoce où nous passerons les trois prochaines nuits.


4ème jour: Paysages de cônes de tuf 28.03
Aujourd'hui, nous profiterons de la vue inoubliable sur cette superbe région de Cappadoce, ses massifs montagneux aux formes lunaires et féeriques qui se dresseront sous vos yeux.
C'est ici, à même la roche que les chrétiens bâtirent des centaines d'églises rupestres, des labyrinthes ainsi que des villages troglodytes entiers. L'étrangeté de ces paysages a été provoquée par un volcan dont les éruptions à répétition rejetèrent des quantités de cendres alentour.
Les influences climatiques les décomposèrent en les transformant en gorges. Au Vllème siècle, les premiers habitants, des chrétiens se réfugièrent en Cappadoce dans ces grottes pour fuir leurs ennemis (perses, romains, arabes, mongoles) et s'y cacher. Ensuite, ils furent suivis par des moines qui s'installèrent dans des églises, couvents, chapelles et ermitages. Après des travaux qui durèrent des siècles, on vit apparaître des villages troglodytes façonnés par la main de l'homme, avec des escaliers et des entrées diverses reliés entre eux. Certains accès pouvaient être bloqués par des grosses pierres.
Ce miracle de l'humanité fut érigé à la lumière de lampes à huile et de torches. Jusqu'à aujourd'hui, on a pu dégager jusqu'à 10 étages ayant servi à cette époque. Des estimations ont démontré qu'il y eut ici plus d'une centaine d'habitations troglodytes, reliées entre elles par des souterrains. « Derinkuyu » est certainement la plus grande ville souterraine découverte à ce jour, qui abritait plus de l0'000 personnes.


5ème jour Göreme 29.03
Visite aujourd'hui de la vallée et du musée de Göreme, (patrimoine culturel de l'UNESCO) avec ses églises rupestres décorées de magnifiques fresques. Ici la nature s'est abandonnée à la fantaisie; le paysage est composé de parois rocheuses, de pyramides de tuf et de cônes perforés comme des fourmilières.

L'écrivain espagnol, Juan Goytisolo qui visitait la vallée de Göreme en Turquie, s'exclama: qu'il était sûr que l'architecte Gaudi avait dû séjourner ici et construire tout cela ! Des milliers de cônes, de champignons, de cheminées de fée, de petites tours et d'ornements en pierre émergent de terre derrière chaque formation rocheuse.


Etape suivante >>